☆ Mon avis ☆

L’auteure, Déborah Perez, a créé toute une légende autour de son histoire, faite de magie et de secrets. J’apprécie quand c’est rechercher et cohérent, ça invite au voyage. On peut se permettre beaucoup de choses dans la fantasy mais quelquefois les auteurs se perdent et ça en devient complètement saugrenu.

L’auteure possède une plume qui aime le détail. On y trouve aussi un petit côté poétique pas désagréable quand on est sensible à la beauté des mots.

J’adore les descriptions pour pouvoir me projeter totalement dans une histoire, mais j’ai trouvé que cette abondance de figures de style cassait parfois le rythme du récit, en tout cas au début.

Le seul point gênant pour moi, c’est qu’il m’a fallu attendre presque 200 pages pour enfin accrocher. J’ai trouvé le démarrage un peu lent, l’intrigue met du temps à se mettre en place. Pendant cette entrée en matière, je suis restée en retrait. Les personnages sont intéressants mais il m’a manqué un petit quelque chose, de l’émotion peut-être, pour me projeter dans ce début d’aventure.

Même s’il y a beaucoup de descriptions, j’aurais aimé trouver plus d’informations sur les différents royaumes et leurs peuples. L’auteure les évoque rapidement pour s’attarder uniquement sur le royaume de Yulta et celui du Jade Noir.

La seconde moitié du livre est beaucoup plus à mon goût. Les intrigues se corsent, car évidemment l’histoire n’est pas aussi simple que le résumé nous l’annonce. Les personnages ont plus de consistance. Ces derniers sont attachants et on peut ainsi s’identifier plus facilement. Même du côté de la narration, ça devient assez dynamique, Déborah Perez varie les points de vue régulièrement . L’action s’accélère dans le dernier quart, l’auteure lève le voile sur de nombreux mystères et annonce le début d’un nouveau périple plein de promesses.

Rien que ces derniers chapitres suffisent à gommer les petits bémols relevés précédemment. J’avais hâte de savoir ce qu’était l’étoile de Lowilo et de découvrir le Lo’El. Je n’ai absolument pas été déçue sur ce dernier point.

Je qualifierai ce premier opus de tome introductif même si la trame de l’histoire est déjà bien avancée. Déborah a voulu embarquer le lecteur dans un récit rythmé par les rebondissements et les révélations mais a su garder quelques interrogations pour plus tard.

Pour conclure je pense que l’histoire a du potentiel et je suis curieuse de connaître la suite de l’aventure. Ce n’est pas un coup de cœur mais l’auteure a su attirer mon attention avec un univers bien posé et des protagonistes aux personnalités variées.

****
Merci à elle ! 🙂

Vous pouvez suivre ses chroniques en la suivant sur sa page Facebook.