Le début est un peu lent, certainement pour qu’on puisse s’imprégner des personnages et des lieux, comme si nous naviguions dans cette contrée différente de la nôtre. Toutefois, tout s’accélère dès qu’un nouveau personnage clé fait son apparition, sans pour autant savoir pourquoi, jusqu’à ce qu’on arrive aux derniers chapitres. Le rythme est haletant et donne envie de parcourir de plus en plus vite les chapitres. L’attente est insoutenable. Personnellement, je me suis attachée à Owen, ainsi qu’à Sowé Lisander. Et je suis sûre qu’en lisant ce premier tome, vous serez dans le même cas que moi.

La mythologie qui est présenté dans ce livre est tout à fait inédite : il me semble pas qu’il y ait des référence à d’autres croyances que je connais. Et c’est cela qui m’attire également dans ce roman. C’est parcourir un univers qui m’est totalement inconnu. C’est la raison pour laquelle j’aime tellement lire. De plus, le mysticisme qui est présent rajoute de l’enthousiasme dans ma lecture.

Lire la totalité de l’article sur son blog !

****

Merci à elle 🙂