Il a durée une semaine entière, vous me direz sans doute que c’est long mais je voulais le savourer et en profiter chaque jour, même si je l’avoue, il était difficile de poser ma liseuse.

J’ai d’abord été  subjuguée par la beauté des lieux et agréablement surprise par la plume de l’auteure. Elle est magnifique, élégante, parfois poétique, c’est un réel bonheur de la suivre.

Elle m’a offert un voyage qui m’a enchantée par sa splendeur, émerveillée à de nombreuses reprises, elle m’a ouvert les portes d’un univers à la mythologie unique, magnifique, et où l’ombre et la lumière se côtoient.

Elle nous offre sur un plateau une histoire où se mêle aventure, magie, action, royauté, piraterie, intrigue de pouvoir, complot, et des destins qui se croisent. Tout cela agrémenté par des personnages créés à la perfection. Ils apparaissent si réels, que cela en est déroutant, j’ai ressenti un manque sincère à chaque fois que j’arrêtais ma lecture et je pensais à eux tout au long de ma journée jusqu’à les retrouver. Et c’est vraiment un grand plaisir d’avoir pu les rencontrer.

Dès qu’une histoire prend une telle dimension, elle est forcément riche en émotion. On s’attache tellement à certains tandis que d’autres sont détestables.
On vibre à chaque scène, on vit l’histoire avec passion, puis lorsque la situation se complique on est complètement propulsé dans ce tourbillon, on vit l’action à un rythme effréné, on croise les doigts, on espère, on pleure à chaudes larmes.

Ainsi je peux dire que ce 1er tome témoigne indéniablement du talent de conteuse de Déborah Perez.

Lire la suite de l’article sur son blog.

***

Merci à elle ! 🙂